Accueil  Autres maladies   Nouveau
La maladie d'Alzheimer (M.A.) est une démence* (voir définition en bas de cette page). neurodégénérative qui résulte de l'installation progressive, et à l'heure actuelle irréversible, de deux types de lésions dans l'ensemble du cortex cérébral. Ces deux lésions correspondent à deux processus dégénératifs différents, qui se potentialisent pour provoquer la mort neuronale
Plaques amyloïdes ..................Abeta dans le cortex
DNF vue par Alzheimer................
Lésion 1: les plaques amyloïdes (gauche), qui sont des agrégats du peptide Ab dans le cortex cérébral (droite) Lésion 2: la dégénérescence neurofibrillaire (gauche), résultant de l'agrégation de la protéine tau dans les cellules nerveuses en dégénérescence (droite)
Le premier type de lésion correspond aux plaques amyloïdes qui sont des dépôts d'une substance appelée substance amyloïde dont la nature biochimique est maintenant connue (il s'agit d'un polymère d'un fragment protéique, le peptide «Aß») Cette substance insoluble se dépose lentement et progressivement dans la totalité du cerveau, mais plus particulièrement dans la substance grise du cortex cérébral (là où se situent les cellules nerveuses). La substance amyloïde semble être neurotoxique et tuer progressivement les neurones (cellules nerveuses) et en particulier les neurones impliqués dans les fonctions intellectuelles (mémoire, lecture, écriture, langage, reconnaissance visuelle, etc.). A moins que la substance amyloïde ne soit que le reflet de mécanismes de défense de la cellule nerveuse. Les neurones qui dégénèrent se remplissent de filaments pathologiques. Il s'agit du deuxième type de lésions. Ce processus dégénératif est appelé la dégénérescence neurofibrillaire. Il correspond à l'agrégation de protéines tau dans les neurones. Il démarre dans la région hippocampique qui est une zone-pivot impliquée dans la gestion de la mémoire. La dégénérescence neurofibrillaire se poursuit ensuite, comme une réaction en chaîne, dans les régions corticales associatives, puis dans l'ensemble du cortex cérébral. Elle se termine par la mort de millions, puis de milliards de neurones, entraînant ainsi l'apparition des signes cliniques de perte de mémoire, puis de démence*.

Ces lésions permettent de faire le diagnostic de maladie d'Alzheimer certaine. Un examen post-mortem est nécessaire (autopsie pour le prélèvement du cerveau).

D'autres cellules participent au processus dégénératifs, en particulier les cellules gliales: les astrocytes et les cellules microgliales.Suite à ce processus dégénératif, on observe une perte neuronale et un rabougrissement des cellules cellules pyramidales, ce qui provoque une atrophie du cerveau.


*Démence: Selon l'OMS, dans sa classification internationale des maladies (10ème édition), la définition suivante est donnée:"Altération progressive de la mémoire et de l'idéation, suffisamment marquée pour handicaper les activités de la vie quotidienne, apparue depuis au moins 6 mois et avec la présence d'au moins un trouble suivant: langage, calcul, jugement, altération de la pensée abstraite, praxies, gnosies ou modification de la personnalité. C'est donc une définition large qui ne suppose pas une détérioration intellectuelle importante mais une dégradation par rapport à l'état antérieur et une gêne dans le fonctionnement quotidien. 
Accueil Lexique Liens Links Map of site
Plan du site